Connaissance de l’ombre

  • CouvCDO-page001

Auteur : Delphine Durand
Artiste : Serge Kantorowicz

« Tombeau de Johnny Panic (Sylvia Plath)

Merveille silencieuse du faible orphelin

Le jeu de vivre n’est que la démence d’un intime défunt

Tout s’enfonce dans la nuit

C’est comme cela que tu aimais

Comme les veuves de marin disloquées de lumières orphelines

Qui agitent leur mouchoir sur la rivière

Dans un quartier triste de Londres

Tu appelles et nul ne répond

Tu meurs de ne pas rêver avec lui sur ce même oreiller

Tu rêves

Et un arbre d’oiseaux chanteurs devance

Le miel du retour

Des flammes d’ombre

Le jeu de vivre révèle un cimetière

Je ne dois pas croire pour ne pas mille fois mourir

Les prodiges ont l’effet de me dire que les étoiles diaphanes n’arrivent jamais

Tandis que quelqu’un disserte sur ta jeunesse et les poètes morts »

« Delphine Durand dispense les secrets de la dépossession. Elle dépeint avec un détachement dantesque ou une brusquerie maldororienne de si poignants mirages – la pluie de sang des corps sur un crâne délavé, les génies et les foules mêlés dans le ressac des âges, les démons aboyeurs d’hymnes entraînant la macabre danse des voiles des civilisations. Au regard des années-lumière, l’humanité ne saurait être plus qu’une empreinte d’eau vite évaporée à tous les soleils. Avec toute sa science des nuances, Delphine Durand en eût pu réaliser l’impondérable archéologie ou la magique étude, si elle n’y voyait à tout moment reflété le bel arc-en-ciel des passions vives. » Hubert Haddad

Date d’édition :  28 février 2019

Format : 15×21 cm
216  pages
ISBN : 979-10-91365-59-8

PRIX : 22 EUROS

 VOIR LE PANIER
ou par chèque

 

On en parle et bien !

http://revuedissonances.com/durand-delphine-connaissance-de-lombre/