Cristina

  • couv.cristina2-page001

Auteure : Caloniz Herminia

On n’explique pas la douleur. Ne raconte ni l’enfance, ni l’adolescence, ni la jeunesse, ni la vie que le sang teinte d’émois parfois tumultueux et que le seringa, le lilas ou les grappes de fruits mûrs parfument comme s’ils s’épanouissaient à l’orée même des songes. C’est là. Cela naît par bouffées, chaque séquence du livre ravivant les souvenirs de l’auteure qui, sachant que l’on ne sépare pas le sentiment de sa gangue charnelle, ressent jusqu’à les désirer plus intensément encore les instants où, dans la langue, au sein des mots et des gestes quotidiens, tout tremble, tout vacille. (Lionel Bourg)

sélection « Prix révélation 2020 » – Poésie de la SGDL

Date d’édition :  mars 2020

Format : 14×21 cm
72 pages
ISBN : 979-10-91365-95-6

PRIX : 10 EUROS

 VOIR LE PANIER
ou par chèque

 

Pour 25€ et plus d’achat de livres, les frais de port vous seront remboursés à réception de votre commande. Profitez-en !

 

On en parle, et bien !

 » Un sens de la langue, une intensité expressive très remarquables, qui montrent la présence d’un rare tempérament, reposant sur un sincère amour de la poésie et le profond besoin de parvenir à un idiome à la fois singulier et destiné à tous. » Philippe Beck

► « Un air de viole sur un tapis d’oursins », recension de Lionel-Édouard Martin sur son site

« Lecture récente et marquante d’ un texte magnifique publié par les éditions Le Réalgar.: « Cristina » d’une mystérieuse Caloniz Herminia. J’essaierai dans les temps prochains, ici, sur Facebook ou ailleurs, si je le peux, d’en parler mieux et de façon plus développée. Là, j’ai du mal à commenter, je suis dans le bouleversement de cette lecture, la découverte, pour moi, d’un rythme et d’un style fulgurants, entre poème et récit, au delà… » Eugène Durif

► Notes de lecture sur Babelio

► Note de lecture de Jean-Claude Leroy sur Mediapart

► Note de lecture  sur Viduité

► Note de lecture  sur Le littéraire

► Note de lecture d’Anthony Dufraisse dans Le Matricule des Anges

► Note de lecture de Mikaël Faujour dans Le Monde Diplomatique

► Note de lecture d’Estelle Fenzy sur  Recours au poème